FELIX O.J. FOURNIER/Collaboration spéciale

MONTRÉAL — Une large portion de terrain s’est affaissée dimanche à quelques mètres d’une maison unifamiliale située sur les bords de la rivière Richelieu, en Montérégie.

La maison était inoccupée lorsque l’affaissement s’est produit dimanche matin, à Saint-Roch-de-Richelieu; il n’y a donc pas eu de blessé et aucun bâtiment n’a été emporté par le glissement de terrain.

Mais en raison de l’ampleur de l’affaissement et des risques que la maison soit emportée par un nouveau glissement de terrain, la Direction régionale de la sécurité civile et de la sécurité incendie au ministère de la Sécurité publique a recommandé dimanche aux autorités locales que les deux résidants ne soient pas autorisés à rentrer chez eux.

La résidence se trouvait lundi matin à quatre mètres du gouffre, et la terre continuait à glisser dans la rivière Richelieu, selon le directeur régional de la Sécurité civile et de la Sécurité incendie pour la Montérégie-L’Estrie, Jean-Sébastien Forest. Les résidences voisines ne sont pas menacées, a indiqué M. Forest.

Les pompiers et des ingénieurs du gouvernement du Québec s’affairaient lundi à vider la maison menacée. Le dossier va être soumis au programme d’aide financière, mais on ne sait pas encore si on tentera de sauver la maison — ou si on pourra le faire en toute sécurité.

Les fortes précipitations ont pu contribuer au glissement de terrain, indique M. Forest, et les autorités ne voient pas d’autres causes particulières pour l’instant. «Cette zone est, dans certains secteurs, cartographiée « à risques de mouvements de sol », et il y en a déjà eu à Saint-Roch — le maire nous parlait d’une dizaine de cas au cours des dernières années», précise M. Forest.

Saint-Roch-de-Richelieu est une petite localité d’environ 2200 habitants située à une vingtaine de kilomètres au sud de Sorel-Tracy, sur la rive ouest de la rivière Richelieu, en face de Saint-Ours.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!