LONGUEUIL, Qc — Un juge a autorisé lundi un second dépouillement pour la mairie de Longueuil, qui n’avait été remportée que par 118 voix par Sylvie Parent aux élections municipales du 5 novembre.

Caroline Pelletier, responsable des relations de presse au bureau d’élection de Longueuil, a confirmé en fin de journée que le juge avait accepté la demande de dépouillement judiciaire de l’équipe de la principale adversaire de Mme Parent, Josée Latendresse.

Seulement certaines urnes dans quelques districts seront dépouillées une nouvelle fois.

Le second dépouillement commencera mardi matin, mais Mme Pelletier n’a pu préciser quand le résultat sera connu.

Dans sa demande de dépouillement judiciaire, l’équipe de Josée Latendresse avait évoqué «un ensemble de motifs observés par plusieurs témoins». Lors du premier dépouillement, 1266 bulletins ont été rejetés, un nombre bien plus important que l’écart séparant les deux candidates.

Francis Dubreuil, l’attaché de presse de Mme Latendresse, a dit que la principale intéressée était satisfaite. Elle n’a pas voulu accorder d’entrevue pour l’instant.

Sylvie Parent et Josée Latendresse sont d’anciennes collègues qui faisaient partie de l’équipe de l’ancienne mairesse, Caroline Ste-Hilaire. Toutefois, après la victoire de Mme Parent dans la course à la direction d’Action Longueuil, le parti s’était scindé en deux.

Mme Latendresse et plusieurs conseillers avaient siégé comme indépendants et s’étaient présentés sous la bannière d’un nouveau parti, Longueuil citoyen, qui est maintenant majoritaire au conseil municipal.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!