Nathan Denette Nathan Denette / La Presse Canadienne

TORONTO — Le gouvernement ontarien a annoncé son intention de déposer une loi spéciale pour mettre fin à la grève dans les collèges de la province, jeudi, mais les néo-démocrates ont bloqué la démarche.

Le gouvernement libéral de Kathleen Wynne souhaitait obtenir un appui unanime de la chambre pour permettre le retour en classe dès lundi, après une suspension des cours qui aura duré cinq semaines.

Toutefois, le NPD a bloqué la tentative du gouvernement de déposer son projet de loi en soirée, après la période prévue à l’horaire pour présenter de nouvelles législations.

Les libéraux vont devoir s’adresser au président de la chambre pour qu’il convoque les parlementaires vendredi, une journée où l’assemblée ne siège habituellement pas, afin que le projet de loi puisse être déposé.

Les libéraux ont avancé que la chambre pourrait siéger toute la fin de semaine jusqu’à ce que le projet de loi spéciale soit adopté.

Kathleen Wynne avait, plus tôt jeudi, rappelé le Conseil des employeurs des collèges et le syndicat des employés à la table de négociations.

Malgré plusieurs heures de discussions, les deux parties n’ont pas réussi à dénouer l’impasse.

La grève qui touche 12 000 enseignants et employés de collèges a débuté le 15 octobre dernier et a privé de cours 500 000 étudiants.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!