Archives Métro Denis Coderre représente la circonscription de Bourassa depuis 1997.

Briguer la mairie de Montréal ou la chefferie du Parti libéral du Canada? Le politicien Denis Coderre est toujours en réflexion, mais cette fois-ci, il révèle que sa décision sera annoncée le 9 novembre, à l’occasion d’une activité prévue dans sa circonscription.

En entrevue exclusive avec Métro, le député fédéral de Bourassa (dans le nord de Montréal) affirme en avoir «ras-le-bol» des politiques conservatrices de Stephen Harper et est «insatisfait» de ce qui se passe dans la métropole avec le maire Gérald Tremblay.

Le politicien de 48 ans profite de l’été pour réfléchir à son avenir. Il ne dispose cependant plus que de quelques mois pour analyser ses options et mesurer ses appuis. Le couronnement du nouveau chef du Parti libéral du Canada (PLC) se fera en avril 2013, tandis que les prochaines élections municipales auront lieu en novembre 2013. Les deux événements demandent plusieurs mois de préparation.

«Je ne suis pas satisfait de ce qui se passe à Ottawa et je ne suis pas satisfait de ce que je vois à Montréal. J’ai un choix à faire et il ne sera pas fait à la légère. J’annoncerai ma décision le 9 novembre», a déclaré M. Coderre.

Lorsqu’il discute du PLC, M. Coderre parle de «son» parti, celui qu’il représente depuis 1997 aux Communes.

Le PLC est toutefois en transition à la suite des élections fédérales du 2 mai 2011, au terme desquelles le Parti libéral n’avait récolté que 34 sièges et perdu son statut d’opposition officielle. Il y a un mois, le leader intérimaire, Bob Rae, a indiqué qu’il ne serait pas candidat à la chefferie, ouvrant définitivement la porte aux différents prétendants.

Plusieurs l’affirment, l’une des forces du député de Bourassa est son rapport avec les citoyens.

«Le pouvoir municipal est celui qui est le plus proche des gens, admet-il. La politique est ma passion et ma job (sic) est d’être avec le monde. Je suis flatté que les gens me perçoivent comme une solution pour Montréal. J’aurai 49 ans la semaine prochaine et 2012 est une année de décisions importantes pour moi. Ce sera la reconstruction de mon parti, ou la reconstruction de Montréal. Ma réflexion sera sans filet.»

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!