Judi Bottoni

OTTAWA — Montréal accueillera à la fin du mois de janvier la sixième ronde de renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA).

C’est ce qu’a indiqué lundi à La Presse canadienne une source bien au fait du dossier, qui a requis l’anonymat.

Selon cette source canadienne, il est prévu que les ministres responsables de cette renégociation soient de retour à la table lors de cette étape montréalaise.

Les ministres du Canada, des États-Unis et du Mexique ont sauté la cinquième ronde de pourparlers en cours à Mexico afin de laisser les négociateurs professionnels travailler.

Les délégations voulaient faire baisser la pression après une conférence de clôture tendue des ministres Chrystia Freeland, Robert Lighthizer et Ildefonso Guajardo lors de la ronde précédente.

Le Canada a été l’hôte d’une seule ronde de discussions de l’ALÉNA jusqu’à présent — à Ottawa, en septembre dernier.

«On voulait faire une ronde hors d’Ottawa, on a évalué plusieurs options et Montréal était celle qui marchait mieux cette fois-ci», a indiqué la source anonyme canadienne.

La métropole devient du coup la seule ville qui n’est pas une capitale à accueillir les délégations des trois pays, les autres rencontres s’étant tenues à Washington, D.C., et à Mexico.

D’après une source au courant des négociations, Montréal s’est entre autres imposée comme destination pour ce prochain cycle en raison de la langue.

Après des pourparlers dans des villes où l’anglais et l’espagnol étaient les langues d’usage, le Canada cherchait à organiser une ronde dans la métropole francophone du pays.

Une autre raison, en quelque sorte plus banale, est derrière ce choix: l’offre de chambres d’hôtel est tout simplement plus abondante à Montréal qu’à Ottawa.

Les négociateurs du Canada, des États-Unis et du Mexique doivent poursuivre les pourparlers en vue de la conclusion d’un nouvel accord au moins jusqu’en mars prochain.

L’échéance pour compléter la renégociation du traité commercial a été repoussée; l’objectif initial était de parvenir à sauver l’accord d’ici la fin de l’année 2017.

La cinquième ronde qui se tenait à Mexico se conclura mardi.

Selon des responsables canadiens, certains progrès ont été réalisés dans la capitale mexicaine, surtout dansdes secteurs moins litigieux comme le commerce en ligne.

Les questions les plus controversées, notamment les propositions pour le secteur automobile, n’ont cependant pas avancé.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!