TC Media / Johanna Pellus

MONTRÉAL — Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a reproché à la Coalition avenir Québec d’alarmer inutilement la population, en lui faisant croire que les cliniques médicales rattachées aux GMF (Groupes de médecine familiale) n’étaient pas ouvertes la moitié du temps.

La CAQ a en effet réalisé une compilation des heures d’ouverture de 711 installations de santé, qu’il s’agisse de cliniques ou autres, reliées à un GMF, dont les médias de Québecor ont fait état, lundi.

Il en ressortait que celles-ci étaient fermées 52 pour cent du temps après 18h30, du lundi au vendredi, et 53 pour cent du temps les week-ends.

Interrogé à ce sujet lundi, après qu’il eut pris la parole devant les membres de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le ministre Barrette y a vu un raisonnement simpliste de ce parti d’opposition.

Il a expliqué que les GMF peuvent avoir plus d’un établissement, comme un central et un ou deux satellites, et que si l’un de ces établissements n’est pas ouvert en dehors des heures normales d’ouverture, on ne peut conclure que les GMF en général ne sont pas ouverts en dehors des heures normales.

«Ce que la CAQ dit, c’est que le GMF n’est pas ouvert tout le temps, parce qu’il y a un de ses satellites qui n’est pas ouvert tout le temps», a critiqué le ministre Barrette.

Il a rappelé que les Groupes de médecine familiale signent un contrat avec le gouvernement, qui prévoit qu’ils doivent dispenser des services 68 heures par semaine.

«Si vous voulez forcer un site satellite, par exemple, où il y a trois médecins, à être présents à l’année longue, 68 heures par semaine, j’aimerais bien que François Legault, qui est un grand comptable, m’explique comment il va faire ça», s’est exclamé le ministre de la Santé et des Services sociaux.

«C’est du même niveau que de dire « je vais à l’épicerie le dimanche, le vendredi soir il y a huit caissières, et le dimanche il y en a deux. L’épicerie est fermée à 75 pour cent ». C’est ça qu’il fait. Or, l’épicerie est ouverte, même s’il y a deux caissières au lieu de huit comme le vendredi soir», a illustré le ministre.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!