VANCOUVER – Le ministre fédéral de l’Environnement Peter Kent affirme qu’un rapport américain dévastateur sur la réponse d’Enbridge à un déversement de pétrole survenu au Michigan ne changera pas la position de son gouvernement à propos du projet Northern Gateway, mis de l’avant par la même compagnie.

Le document en question, diffusé la semaine dernière par des enquêteurs américains, critique Enbridge pour un déversement le long de la rivière Kalamazoo, dénigrant la réaction de l’entreprise, en plus d’identifier une longue série d’échecs.

Les détracteurs du projet d’oléoduc Northern Gateway d’Enbridge entre l’Alberta et la côte de la Colombie-Britannique ont utilisé le rapport pour presser les gouvernements de rejeter le projet, mais M. Kent dit ne pas avoir changé d’avis.

Bien qu’il admette ne pas avoir lu le rapport en entier, il souligne que le déversement au Michigan concernait un oléoduc plus vieux qui utilise une technologie différente que celle retrouvée sur les nouveaux projets.

M. Kent soutient que de tels déversements réaffirment la nécessité de mettre en place de meilleures pratiques au sein de l’industrie, mais argue également que les oléoducs sont la méthode la plus sécuritaire de transporter du pétrole, et qu’il ne s’attend pas à ce que le rapport le fasse changer d’avis.

La première ministre de la Colombie-Britannique Christy Clark a déclaré que le rapport signifiait qu’Enbridge devrait répondre à de graves questions avant d’obtenir l’aval de son gouvernement, bien qu’elle doive encore prendre position à savoir si la province appuiera le projet.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!