TORONTO — L’agence du jeu et des loteries de l’Ontario (OLG) se prépare à élargir son offre de paris en ligne à de nouvelles avenues inusités.

Quand le président Donald Trump sera-t-il destitué? Qui sera prochain James Bond? Celui qui connaît les réponses pourrait bien gagner sa mise.

L’OLG a annoncé cette semaine être à la recherche d’une entreprise pouvant l’aider à améliorer sa capacité à gérer les paris sportifs en ligne et sur appareils mobiles.

Cette démarche ouvre aussi la porte à d’autres types de paris nouveaux genres, comme les scénarios précédemment cités ou encore les paris sur les compétitions de jeux vidéo.

Le porte-parole de l’agence des loteries ontariennes, Tony Bitonti, soutient qu’il est trop tôt pour prévoir l’offre du produit final, mais il précise que plusieurs autres juridictions permettent ces types de paris.

Il ajoute que la popularité des compétitions de jeux vidéo appelées eSports a explosé en popularité et les paris suivent la même tendance. Plusieurs tournois ont d’ailleurs lieu en Ontario.

Les paris nouveaux genres consistent à miser sur un événement qui n’a rien à voir avec le sport. On parle de résultats d’élections, du sexe d’un bébé à naître, etc.

La nouvelle offre de paris en ligne et sur appareils mobiles va aussi permettre aux joueurs de miser sur des matchs en cours, ce qui n’est pas possible actuellement.

«L’offre de paris sportifs d’OLG va inclure de nouveaux produits qui vont offrir plus d’options de mises sur un large éventail d’événements, dont toutes les ligues majeures de sport d’Amérique du Nord», annonce Tony Bitonti. Le renouvellement de l’offre va aussi coïncider avec la mise à jour et le remplacement des terminaux de loterie à travers la province.

On ne connaît pas encore le coût de l’opération puisque le processus d’appel de propositions est en cours. L’OLG espère identifier l’entreprise choisie d’ici l’automne 2018.

Quatre autres juridictions canadiennes offrent déjà les paris en ligne sur les sports, les eSports et les mises «nouveau genre», soit les provinces de l’Atlantique, la Colombie-Britannique, le Québec et le Manitoba.

Le ministre des Finances de l’Ontario, Charles Sousa, a indiqué que le gouvernement soutenait la démarche d’OLG, mais il a ajouté que la priorité demeure de promouvoir le jeu responsable.

«Dans ma position, j’ai aussi un rôle de responsabilité sociale, a-t-il déclaré. Je dois m’assurer que l’on réinvestisse aussi dans des moyens d’aider les gens qui sont dépendants au jeu.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!