QUÉBEC — Après le rassemblement du mois d’août à Québec, un deuxième face-à-face entre manifestants des deux extrêmes doit avoir lieu samedi devant l’Assemblée nationale.

Le Service de police de la Ville de Québec se dit prêt à accueillir ce nouvel épisode entre les groupes de la droite identitaire, La Meute et Storm Alliance, ainsi que des militants antifascistes de gauche.

Le maire Régis Labeaume a lancé un appel au calme, mais il a émis un doute sur les «objectifs réels» des manifestants.

Les groupes ont donné rendez-vous à leurs membres vers 11h, mais les manifestations ne devraient débuter qu’à midi.

A l’origine, c’est La Meute qui a organisé une marche de protestation «contre le gouvernement Couillard, le niqab et la burqa». Les antifascistes ont par la suite annoncé une contre-manifestation.

Le 20 août dernier, ces groupes d’extrême-droite et d’extrême-gauche s’étaient fait face pendant plusieurs heures dans un climat tendu.

Les manifestants de La Meute avaient été confinés pendant quatre heures dans un stationnement couvert, alors que les contre-manifestants occupaient la rue. Il avait fallu attendre que la police leur libère le passage pour qu’ils entament leur marche.

Le militant de gauche Jaggi Singh avait été arrêté. On ignore s’il sera de la manifestation de samedi.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!