depositphotos

OTTAWA — La valeur nette médiane des familles canadiennes s’est élevée à 295 100 $ en 2016, en hausse de 14,7% par rapport à 2012 (257 200 $), la dernière année où cette enquête a été réalisée, a indiqué jeudi Statistique Canada.

La médiane pour 2016 était plus du double de celle enregistrée en 1999 (144 500 $).

Les familles canadiennes comprennent les familles de deux personnes ou plus ainsi que les personnes seules. La valeur nette correspond à la différence entre les actifs et les dettes d’une famille.

Le logement représente à la fois le principal actif et la principale dette des Canadiens. En 2016, 61,7% des familles canadiennes ont déclaré leur résidence principale comme actif, et 57,3% d’entre elles ont indiqué détenir une hypothèque sur leur résidence principale.

Dans l’ensemble, 29,6% des familles canadiennes étaient exemptes de dettes en 2016. La proportion était la plus élevée parmi les familles ayant une personne âgée à leur tête, 58% de celles-ci n’ayant aucune dette. Il s’agit d’une diminution par rapport à 1999, alors que 72,6% des familles ayant une personne âgée à leur tête étaient exemptes de dettes.

Parmi les provinces, c’est au Nouveau-Brunswick que la valeur nette médiane des familles a été la plus faible (158 400 $).

Parmi les plus grandes régions métropolitaines de recensement, Vancouver a enregistré la valeur nette médiane des familles la plus élevée en 2016, celle-ci s’élevant à 434 400 $. Cela représente plus du double de la valeur déclarée par les familles de Montréal (170 000 $).

La valeur totale des actifs détenus par les Canadiens en 2016 s’est élevée à 1200 G$. La valeur médiane des actifs totaux des familles s’est accrue de 12,4% pour passer de 391 700 $ en 2012 à 440 200 $ en 2016.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!