Andrew Vaughan Andrew Vaughan / La Presse Canadienne

HALIFAX — Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a annoncé jeudi qu’il acceptait la décision d’un arbitre qui accorde aux membres du plus important syndicat de fonctionnaires de la province des hausses de salaire de 7% sur six ans.

La nouvelle entente prévoit un gel des salaires pour 2015-2016, une hausse de 1% rétroactive au 1er avril de cette année, puis des hausses de 1,5% en avril prochain et de 0,5% à compter du 31 mars 2019. Pour la suite, l’arbitre a décrété des hausses de 1,5% à compter du 1er avril 2019, de 0,5% à la fin de l’année financière 2019-2020 et la même chose en 2020-2021.

Au début des négociations, le gouvernement avait présenté des offres moindres, et sur quatre ans seulement, aux membres du Syndicat des fonctionnaires et des employés généraux de la Nouvelle-Écosse.

Les fonctionnaires pourront par ailleurs décider de toucher immédiatement leur «prime au mérite de la fonction publique», cumulative au 31 mars 2015, avant même la fin du prochain exercice financier. Ils pourraient aussi recevoir des indemnités de décès ou de retraite.

Les employés touchés par cette entente oeuvrent dans divers secteurs de l’appareil gouvernemental, comme Service Nouvelle-Écosse, les pénitenciers, l’aide à l’enfance, les tribunaux ou la santé et la sécurité.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!