LONGUEUIL, Qc — L’homme de 40 ans impliqué dans un cas de rage au volant qui s’est terminé sur la route 132, à Longueuil, samedi, fait face à six chefs d’accusation.

Roberto Rego Bulhoes, originaire de la région de Lanaudière, a été accusé lundi de délit de fuite, de conduite dangereuse et de méfait mettant en danger la vie des gens — une accusation passible de la prison à vie.

L’homme, qui est détenu depuis samedi à Longueuil, est aussi accusé de méfait sur un bien public dépassant 5000 $, de possession de cannabis en vue d’en faire le trafic et de possession de haschich en vue d’en faire le trafic.

Roberto Rego Bulhoes devait comparaître en après-midi, lundi.

Le conducteur du véhicule a provoqué tout un branle-bas de combat sur la Rive-Sud, samedi. Vers 10 h, les policiers ont reçu plusieurs appels leur indiquant qu’un homme conduisait de façon dangereuse une fourgonnette avec quatre enfants à bord.

La folle course aurait commencé à plusieurs kilomètres de là. Sur son chemin, le conducteur a d’abord percuté un véhicule sur l’autoroute 40 ouest à la hauteur du boulevard Henri-Bourassa, puis un autre près de l’avenue Marien.

Le conducteur de la première voiture qui a été tamponnée a été arrêté. Il s’agit d’un homme de 49 ans, également de Lanaudière, qui sera lui aussi accusé de conduite dangereuse.

L’individu a finalement heurté un autre véhicule, ce qui l’a projeté sur un muret de la route 132 ouest près du boulevard Roland-Therrien.

Les policiers qui devaient faire enquête sur les lieux ont dû fermer deux voies sur trois sur la 132 Ouest presque toute la journée, samedi, ce qui a causé un bouchon de circulation important sur cette route qui mène notamment au pont Jacques-Cartier et au métro Longueuil.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!