MONTRÉAL — Le secteur privé canadien rapporte qu’un record encore jamais atteint de 361 700 postes vacants a été constaté au Canada au 3e trimestre de 2017.

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) a calculé le taux de postes vacants en comparant leur nombre à celui de l’ensemble des emplois disponibles dans le secteur privé. Au 3e trimestre, ce taux s’est élevé à 2,8 pour cent au Canada, son plus haut niveau depuis la période qui a précédé la récession de 2008.

Simon Gaudreault, directeur des affaires économiques à la FCEI, signale que les pénuries de main-d’œuvre dressent un obstacle majeur pour les entreprises. Il soutient que ces pénuries chroniques limitent la capacité des petites et moyennes entreprises (PME) à accepter de nouveaux contrats, à prendre de l’expansion et à innover.

Parmi les provinces, le taux de postes vacants le plus élevé a été relevé au 3e trimestre en Colombie-Britannique, à 3,4 pour cent, suivi par le Québec, à 3,1 pour cent et par l’Ontario, à 3 pour cent.

Il était de 2,5 pour cent au Nouveau-Brunswick.

La FCEI précise que le taux de postes vacants a augmenté dans huit des 12 secteurs économiques, les industries les plus touchées ayant été le commerce de détail, l’hébergement, la restauration et la construction.

Par ailleurs, la FCEI a observé que les pénuries de main-d’œuvre font grimper les salaires car la hausse prévue est en moyenne supérieure de 1 pour cent dans les entreprises qui ont des postes vacants que dans celles qui n’en comptent pas.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!