OTTAWA — Les Canadiens ont répondu à l’appel en donnant un peu plus de 12,5 millions $ au Fonds de secours pour la crise au Myanmar, s’est réjouie mercredi la ministre du Développement international, Marie-Claude Bibeau.

Avec la contribution équivalente que le gouvernement fédéral avait promise, ce sont 25 millions $ au total qui seront versés aux partenaires humanitaires sur le terrain.

En conférence de presse dans le foyer des Communes, mercredi, la ministre Bibeau a soutenu que le résultat de la collecte de fonds était à la hauteur de ses attentes.

«C’est un montant qui est très important», a-t-elle soutenu, faisant remarquer que le gouvernement avait donné «à peine plus qu’un mois» pour faire des dons.

La ministre Bibeau n’a pas exclu que le gouvernement canadien puisse délier à nouveau les cordons de la bourse puisque la crise humanitaire risque fort de «perdurer dans le temps».

«Je ne m’attends pas à faire de contributions additionnelles d’ici les trois, quatre prochains mois, mais (…) c’est une possibilité que le Canada donne encore», a-t-elle signalé.

La crise au Myanmar a provoqué depuis août 2017 l’exode de centaines de milliers de Rohingyas, dont la majorité sont des femmes et des enfants, surtout de jeunes filles, vers le Bangladesh voisin.

Le camp de réfugiés bangladais où ils échouent, à Cox’s Bazar, est actuellement l’un des plus peuplés au monde. Les conditions sanitaires et sécuritaires y sont précaires.

La contribution de 25 millions $ annoncée mercredi s’ajoute à un autre 25 millions $ qui avait déjà été affecté au Bangladesh et au Myanmar depuis le début de l’année par le gouvernement fédéral.

Les sommes amassées grâce au Fonds de secours pour la crise au Myanmar seront réparties entre des organisations internationales et des organisations non gouvernementales canadiennes.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!