HO HO / La Presse Canadienne

HAPPY VALLEY-GOOSE BAY, T.-N.-L. — Le maire de la plus importante localité du Labrador terre-neuvien est décédé des suites d’une blessure après avoir été atteint d’un coup de feu au bas du visage pendant une excursion de chasse en solitaire, samedi dernier.

Le conseil municipal de Happy Valley-Goose Bay, sur le fleuve Churchill, a publié vendredi un communiqué pour annoncer que John Hickey était mort jeudi soir, entouré des siens, dans un hôpital de Saint-Jean, sur l’île de Terre-Neuve.

Le député de la région, Perry Trimper, qui est aussi président de l’Assemblée législative de Terre-Neuve-et-Labrador, avait plus tôt indiqué cette semaine que le maire Hickey était parti seul, avec sa carabine, lever ses collets pour piéger les lapins et les lièvres lorsqu’il a été atteint au visage.

M. Hickey a réussi ensuite à monter sur une motoneige et à joindre la route la plus proche pour demander de l’aide. Selon le député Trimper, le maire Hickey a démontré une force surhumaine pour regagner la civilisation.

M. Hickey a été transporté par la voie des airs, dimanche, jusqu’à la capitale, Saint-Jean, pour subir une intervention chirurgicale, mais il n’a pu expliquer ce qui s’était passé exactement samedi.

M. Hickey avait été député progressiste-conservateur provincial au Labrador de 2006 à 2011, après avoir été conseiller municipal de Happy Valley-Goose Bay pendant une quinzaine d’années. Après une vaine tentative pour devenir maire en 2013, il avait finalement été élu en septembre dernier.

Le premier ministre de la province, Dwight Ball, a salué sur son compte Twitter l’engagement inébranlable de M. Hickey pour les citoyens du Labrador.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!