Francois Mori Un avion de la Série C.

Le litige commercial sur la C Series qui oppose Bombardier et Boeing se transportera lundi devant un tribunal commercial américain qui sera appelé à trancher le conflit.

La Commission américaine internationale pour le commerce entendra les arguments des deux avionneurs quant aux droits punitifs d’environ 300 pour cent avaient été décrétés cet automne à l’endroit de Bombardier par le département américain du Commerce.

Le fardeau repose surtout sur Boeing qui devra expliquer en quoi le contrat de plusieurs milliards de dollars portant sur l’achat de 125 avions de la C Series par le transporteur aérien Delta Air Lines lui porte préjudice.

Dans sa plainte déposée au printemps, l’entreprise américaine reprochait à Bombardier d’avoir profité d’importantes aides financières afin d’offrir des prix «dérisoires» à Delta pour décrocher la commande.

Mais le défi sera de taille : Boeing n’a pas soumissionné pour le contrat de Delta, argumentera Bombardier.

Cet affrontement représente la dernière chance pour toutes les parties de convaincre la commission avant qu’elle ne rende son jugement final, vraisemblablement en février.

Quoi qu’il en soit, les plus grands syndicats du Canada et du Royaume-Uni ne croient pas que la plainte de Boeing sera rejetée par la commission qu’ils qualifient de «tribunal de pacotille».

Unifor et Unite the Union estiment que le dossier se retrouvera devant l’Organisation mondiale du commerce.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!