OTTAWA — Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, affirme que son budget printanier se concentrera sur l’amélioration de la réussite économique des femmes, la recherche de solutions scientifiques pour aider l’économie à long terme et la préparation des travailleurs pour un marché de l’emploi qui connaît de rapides transformations.

M. Morneau a partagé certains des principaux thèmes de son prochain budget lors d’un entretien avec La Presse canadienne.

Ces sujets devraient sembler familiers puisque le gouvernement veut que son prochain budget s’appuie sur les engagements compris dans ses deux plans budgétaires précédents pour les renforcer.

Le document devrait notamment mettre l’accent sur l’égalité des sexes et mettre de l’avant les efforts du gouvernement pour stimuler la contribution des femmes dans la population active.

Selon le ministre, le fait de faciliter la tâche aux femmes qui veulent jouer un plus grand rôle sur le marché du travail devrait non seulement aider les familles, mais aussi stimuler la croissance économique du pays.

«Nous nous préparons pour un budget qui va se concentrer clairement sur ce que nous pouvons faire pour aider tous les Canadiens, mais nous songeons de façon plus précise à la façon dont nous pourrions nous assurer d’avoir de solides perspectives pour les femmes dans notre économie», a-t-il affirmé.

«Cela va être un point central dans ce que nous tentons d’accomplir.»

M. Morneau dit avoir tenté de convaincre ses homologues provinciaux, lors d’une récente rencontre des ministres des Finances du pays, du bienfondé d’une approche budgétaire reposant sur le genre — et il croit que cette idée fait son bout de chemin dans les provinces.

Le rôle de la science dans l’économie

Le prochain budget s’attardera en outre aux façons dont la science peut jouer un rôle dans la formation de solides assises économiques pour le pays à long terme, a-t-il ajouté.

M. Morneau et la ministre des Sciences, Kirsty Duncan, ont participé, vendredi, à une table ronde prébudgétaire avec d’importants membres de la communauté scientifique, au Musée royal de l’Ontario.

Dans les budgets précédents, le gouvernement libéral a fait des investissements majeurs en science et dans l’éducation postsecondaire. Le prochain budget devrait s’appuyer sur ces bases.

Pour la période prébudgétaire à venir, le gouvernement s’appuiera aussi sur un rapport sur l’état de la science au Canada, publié en avril.

Dans ce document, un comité consultatif estimait que le système avait un urgent besoin de financement additionnel, ainsi que d’une nouvelle perspective. L’étude, dirigée par David Naylor, un ancien président de l’Université de Toronto, recommandait d’injecter des fonds supplémentaires de 1,3 milliard $ sur quatre ans pour soutenir de nouveaux programmes scientifiques et réviser le processus de supervision de la recherche scientifique.

M. Morneau a indiqué qu’il se pencherait aussi sur des mesures pour tenter de s’assurer que les travailleurs détiennent les aptitudes nécessaires pour les emplois de l’avenir, particulièrement dans un contexte où certains changements technologiques, comme l’automation, pointent à l’horizon.

«Certaines de ces questions sont vraiment à l’origine de ce que nous tenterons d’accomplir en 2018 et par la suite», a assuré le ministre.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!