Ottawa se tournera dès l’an prochain vers les voitures «à zéro émission» ou hybrides lorsque viendra le temps de renouveler sa flotte de véhicules pour ministres, sous-ministres et hauts fonctionnaires.

En vertu de sa «Stratégie pour un gouvernement vert», dévoilée mardi, Ottawa souhaite réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) des installations et des parcs automobiles du gouvernement fédéral de 80 pour cent sous les niveaux de 2005 d’ici 2050 — et de 40 pour cent d’ici 2030, voire 2025. L’atteinte de cette cible de réduction de 80 pour cent ne comprend pas l’utilisation de crédits compensatoires de carbone, précise par ailleurs le gouvernement.

Les 15 ministères qui mesurent leurs émissions annuelles de GES ont produit environ un million de tonnes en 2016-2017, soit moins d’un pour cent des émissions totales au Canada — et l’équivalent de ce que produisent 215 000 voitures en une année.

Ottawa souhaite que dès l’exercice 2019-2020, les trois quarts des nouveaux achats de véhicules légers de tout le parc automobile administratif soient des véhicules à zéro émission ou hybrides, afin que ce parc soit composé d’au moins 80 pour cent de véhicules à zéro émission d’ici 2030. La priorité sera donc accordée à l’achat de ces véhicules qui n’émettent pas de GES.

Les nouveaux édifices gouvernementaux fédéraux devront par ailleurs être autosuffisants en énergie d’ici 2022, et les rénovations importantes devront accorder la priorité aux investissements à faibles émissions de carbone.

Le gouvernement fédéral fera aussi un suivi des émissions des déplacements aériens des fonctionnaires d’ici l’exercice 2019-2020, et fera la promotion d’autres solutions à faibles émissions de carbone pour ces déplacements liés au travail.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!