Graham Hughes Graham Hughes / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Neuf collègues montréalais assez discrets, ayant remporté le récent gros lot de 60M$ de la loterie Lotto Max, ont rencontré les médias, mercredi, au moment de récupérer leur chèque.

Loto-Québec a décrit les gagnants comme des collègues «qui travaillent dans le domaine de la finance au centre-ville de Montréal».

Plusieurs des heureux gagnants ont parlé aux journalistes, mais n’ont pas voulu donner de détails sur la nature de leur emploi ou leur lieu de travail.

Interrogés sur leur situation financière avant de gagner, en tant que travailleurs du milieu de la finance, ils ont dit être à l’aise.

«Ça dépend de la définition de chacun de ce que c’est d’être riche. Pour certains, on pourrait dire oui, pour d’autres non», a répondu l’une des gagnantes, Julie Béland.

«On est des gens qui ont fait les efforts nécessaires pour arriver où on est», a ajouté la femme d’une trentaine d’années.

Haidar Abi Haidar, 27 ans, a précisé que la description faite par Loto-Québec de leur emploi en «finances» n’était pas tout à fait exacte.

«C’est un peu plus compliqué que ça, a-t-il dit. C’est une entreprise multisecteurs, disons, mais nous préférons demeurer discrets là-dessus», a-t-il poursuivi.

Des pleurs de joie

Enzo Scattone a raconté que la nouvelle selon laquelle les gagnants ne s’étaient pas manifestés lui avait mis la puce à l’oreille la semaine dernière.

Après avoir vérifié les numéros sur le site web de Loto-Québec, il a confié s’être mis à pleurer.

«J’ai pensé à plein de choses, à ma famille», a révélé M. Scattone.

La veille de Noël, Julie Béland s’est aperçue qu’elle avait 13 appels manqués sur son cellulaire, tous provenant de ses collègues. Elle a dit avoir d’abord craint un accident.

Elle a décrit ses collègues comme des gens «posés» qui garderont les mêmes priorités même s’ils sont maintenant millionnaires.

«Les projets qu’on avait déjà, sans cet argent-là, restent les mêmes. On a juste plus de possibilités de pouvoir accomplir ce qu’on avait en tête», a commenté Mme Béland.

Le groupe de collègues partage habituellement un seul billet, mais en raison de la cagnotte et du temps des Fêtes, ils ont décidé d’investir chacun 20$ dans un achat de groupe.

«On a calculé les statistiques!», a lancé Haidar Abi Haidar, en admettant que c’était la première fois qu’ils achetaient autant de billets.

Le billet gagnant a été acheté dans une épicerie Provigo Le Marché du centre-ville de Montréal. Le détaillant recevra 600 000$.

Depuis le lancement de cette loterie, 22 gros lots ont été gagnés au Québec, dont trois de 60M$, incluant celui-ci, et trois de 55M$.

Au total, les Québécois ont raflé plus de 1,6G$ au Lotto Max.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!