Getty Images/iStockphoto

MONTRÉAL — Les refuges pour sans-abri se préparaient à une seconde nuit achalandée, mercredi soir, alors qu’une vague de froid extrême s’abat sur une bonne partie du pays.

À 21 h 30, la Mission Old Brewery, à Montréal, n’avait que huit places encore disponibles et une porte-parole de l’organisme s’attendait à ce que celles-ci se comblent dans la prochaine heure.

Pour remédier au manque d’espace dans les différents refuges de la métropole, une navette pilotée par la Mission Old Brewery parcourt les rues du centre-ville afin de s’assurer que tous puissent dormir au chaud.

En entrevue avec La Presse canadienne, Émilie Fortier, directrice des Services du Campus Saint-Laurent de la Mission Old Brewery, a expliqué que l’objectif était de transporter les sans-abri vers les refuges de Montréal où il y avait encore des places disponibles.

Advenant une pleine capacité pour l’ensemble des refuges, la navette conduit ceux et celles qui le désirent vers le «Toit rouge», une «halte de chaleur» située dans une ancienne église de l’avenue Président-Kennedy.

Déjà mardi, une centaine de personnes avaient passé la nuit au «Toit rouge», selon Mme Fortier.

Le refuge de la Mission Old Brewery a été beaucoup plus achalandé qu’à l’habitude mercredi, et ce, toute la journée a noté Mme Fortier.

«On sent que plutôt que d’être seulement de passage au café, les gens restent beaucoup plus longtemps», a-t-elle affirmé.

Il était déjà prévu que la navette arpente les rues de Montréal tout au long de l’hiver et pas uniquement en cas de grand froid.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!