Mario Beauregard/Métro

MONTRÉAL — La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) souhaite que le gouvernement du Québec n’imite pas l’Ontario qui fera passer le salaire minimum à 15$ l’heure.

En ce 1er janvier, en Ontario, le salaire minimum est porté à 14$ l’heure. Il passera à 15$ dans un an. Après cela, il sera ajusté à l’inflation. Le gouvernement ontarien croit que ce changement donnera plus de pouvoir d’achat aux familles et bâtira une économie plus forte.

La vice-présidente de la Fédération, Martine Hébert, estime que le gouvernement Couillard a fait preuve de sagesse en présentant un plan d’augmentations plus substantielles du salaire minimum au Québec, tout en ne cédant pas à la tentation de le hausser à 15$ l’heure.

Citant des études, Mme Hébert craint que l’Ontario perdra des dizaines de milliers d’emplois en prenant cette décision. Selon elle, ce sont surtout les travailleurs au bas de l’échelle salariale qui risque d’écoper.

Pour sa Fédération, la création de mesures fiscales pour soutenir les personnes à faible revenu est de loin préférable.

Martine Hébert espère que l’ensemble des partis politiques du Québec prendront une position «plus sage» sur le salaire minimum celle des voisins ontariens.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!