Johanna Pellus/TC Media

MONTRÉAL — La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) promet d’être active en cette année électorale même si elle n’est pas en période de négociation.

En conférence de presse dimanche matin, la centrale syndicale a prévenu tous les partis politiques qu’elle «surveillerait» leurs engagements et qu’elle les interpellerait sur le développement des services publics, les lois sur le travail et les inégalités sociales.

La CSQ fait toutefois déjà un bilan sombre du Parti libéral du Québec au pouvoir qui selon elle a un «biais flagrant en faveur du privé».

Elle accuse le gouvernement d’avoir «agi en illusionniste» en disant au Québécois qu’il y a une crise de finances publiques.

La CSQ exhorte par ailleurs le gouvernement Couillard à mettre en oeuvre la réforme des normes du travail qui est promise depuis longtemps.

Selon la CSQ, cette réforme devrait inclure notamment la hausse du salaire minimum à 15$ de l’heure, une semaine de vacances supplémentaire, ainsi que l’abolition des clauses de disparité de traitement (clauses orphelin).

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!