LONDON, Ont. — Le gouvernement de Justin Trudeau songe à mettre sur pied une commission indépendante qui serait responsable d’organiser les débats des chefs de partis à l’occasion des élections générales — et dès la prochaine campagne, à l’automne 2019.

La ministre des Institutions démocratiques, Karina Gould, lance des consultations publiques sur internet, jusqu’au 9 février, afin de sonder la population sur la forme que pourrait prendre cette commission.

La ministre Gould présidera aussi des tables rondes un peu partout au pays avec des universitaires, des dirigeants de médias et des groupes d’intérêt public, sous la gouverne de l’Institut de recherche en politiques publiques, un organisme montréalais indépendant et sans but lucratif. Le projet est enfin étudié à Ottawa par un comité de la Chambre des communes.

Le premier ministre Trudeau avait promis pendant la campagne de 2015 de créer un tel organisme. Mme Gould espère que cette commission, ou ce commissaire, sera en place à temps pour le prochain scrutin, prévu en octobre 2019.

Jusqu’en 2015, les électeurs canadiens avaient l’habitude d’assister à au moins deux débats télévisés des chefs — un en français et un en anglais — organisés par un consortium des radiodiffuseurs. La formule de ces débats devait cependant être négociée à chaque fois, tout comme l’admissibilité des chefs de petits partis.

Ces négociations ont toutefois déraillé en 2015 lorsque le premier ministre conservateur Stephen Harper a annoncé qu’il ne participerait pas à des débats organisés par le consortium des radiodiffuseurs. Cette campagne électorale a plutôt donné lieu à plusieurs débats organisés par des médias individuels, avec souvent un auditoire beaucoup plus limité.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!