Josie Desmarais

CALGARY — L’Université de Calgary a dit ne pas avoir de motifs pour expulser un étudiant condamné pour des contacts sexuels avec une fille de 13 ans en Colombie-Britannique.

La direction a tenu ces propos, jeudi, relativement à une pétition signée par un nombre croissant de personnes appelant à l’expulsion de Connor Neurauter.

La rectrice de l’université, Dru Marshall, a affirmé que la situation était difficile et complexe, et que le crime avait eu lieu avant l’inscription de Connor Neurauter comme étudiant.

Mme Marshall a affirmé qu’il ne s’est pas présenté sur le campus depuis mardi, et qu’il lui a été conseillé de ne pas revenir d’ici la fin de la session.

Plus tôt ce mois-ci, Connor Neurauter a écopé de 90 jours en prison, de deux ans de probation et a été enregistré comme délinquant sexuel.

Il a passé une journée en prison, et le juge lui a permis de purger le reste de sa peine à partir du 4 mai après avoir terminé sa session à l’université.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!