THE CANADIAN PRESS/Andrew Vaughan

BATHURST, N.-B. — C’est jour de commémoration ce vendredi à Bathurst, au Nouveau-Brunswick, précisément 10 ans après la tragédie routière qui a coûté la vie à huit résidents de la ville.

Le 12 janvier 2008, un fourgon qui ramenait de Moncton les joueurs d’une équipe de basketball de l’école anglophone Bathurst High School a dérapé et percuté un camion tout près de sa destination. Huit des occupants du fourgon ont été tués.

Lors de sa réunion publique du 18 décembre dernier, le conseil municipal de Bathurst a adopté une motion déclarant le 12 janvier comme Journée de deuil. Les drapeaux des différentes infrastructures municipales sont en berne.

Une cérémonie doit avoir lieu en début d’après-midi, vendredi, au Bathurst High School.

Après la tragédie survenue dans des conditions de chaussée qui se dégradaient à cause du mauvais temps, des observations de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et de Transports Canada ont démontré que la fatigue du conducteur avait joué un rôle dans l’accident, que le fourgon était dans un piètre état mécanique et que la plupart des occupants ne portaient pas la ceinture de sécurité.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!