Yves Provencher/Métro

HALIFAX — Des vents violents et des averses torrentielles ont frappé les Maritimes, causant d’importantes inondations dans certains secteurs.

Deux municipalités de Terre-Neuve-et-Labrador ont déclaré l’état d’urgence.

Environnement Canada a indiqué qu’un système de basse pression avait traversé lentement l’est du pays, déversant au passage de fortes précipitations.

Dans le sud du Nouveau-Brunswick, les précipitations ont dépassé les 50 millimètres dans certains endroits. Des secteurs ont même fait état de précipitations de plus de 100 millimètres. Le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse et la côte sud de Terre-Neuve devraient aussi recevoir jusqu’à 50 millimètres de pluie.

Selon Environnement Canada, la capacité des sols gelés à absorber de tels déluges est réduite. Ce phénomène, combiné à un réchauffement anormal des températures, peut faire fondre rapidement la neige et causer des débordements.

Le maire de Corner Brook a déclaré samedi après-midi l’état d’urgence. Des pluies torrentielles et de la fonte des neiges ont endommagé les infrastructures et saturé le système municipal de drainage.

La ville de Humbert Arm South a annoncé samedi soir qu’elle avait décrété un état d’urgence. Un plan de secours a été mis en place.

Le ministère des Transports et des Travaux publics de la province a indiqué que plusieurs routes inondées ont été fermées à la circulation. Certains fossés étaient bouchés, des voies avaient perdu leur barrière de sécurité ou leur asphalte. Par exemple: la Transcanadienne est fermée à l’ouest de Hampden Junction à cause d’un affaissement.

À 19h (heure locale), plus de 20 000 clients étaient privés de courant dans l’ensemble des Maritimes, dont 1800 en Nouvelle-Écosse et 5300 au Nouveau-Brunswick.

Des routes ont également été endommagées au Nouveau-Brunswick. Ailleurs en province, le vent a emporté le toit de certaines maisons.

Plusieurs cours d’eau menaçaient de déborder dans cette province.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!