Getty Images/iStockphoto

QUÉBEC — Alors que les précipitations se sont accumulées ces derniers jours, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) lance une mise en garde sur les dangers que représente le dégagement des toitures.

La Commission presse les propriétaires et les gestionnaires d’édifices, les employeurs, de même que les travailleurs de s’assurer que les méthodes de travail sont sécuritaires, pour éviter les chutes, les ensevelissements, les électrocutions, les malaises cardiaques, les blessures musculaires, les hypothermies et les engelures.

Parmi les conseils que la CNESST prodigue pour déneiger un toit de façon sécuritaire, on note celui de porter un équipement de protection individuelle contre les chutes. Il doit être composé d’un harnais de sécurité, d’un cordon d’assujettissement d’une longueur maximale de 1,8 m et d’un absorbeur d’énergie fixé à un point d’ancrage.

Il faut aussi prévoir des mesures pour prévenir les risques d’ensevelissement que peuvent comporter certains types de toits en pente avec un revêtement lisse, la tôle par exemple.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!