Getty Images/iStockphoto

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Une avocate terre-neuvienne intente une action collective contre un site internet qui republie des avis nécrologiques.

La poursuite allègue que le site d’Afterlife Network compte plusieurs centaines de milliers d’avis nécrologiques et de photographies reproduits sans permission des sites de maisons funéraires canadiennes et de journaux.

Elle affirme que le site enfreint les droits d’auteur en ne cherchant pas à obtenir la permission de publier ces avis.

Ces faits n’ont pas été prouvés devant la cour.

L’avocate Erin Best veut faire approuver l’action collective par la Cour fédérale. Elle estime que le site tire des revenus en publiant de la publicité provenant d’une tierce partie et en permettant à ses lecteurs «d’allumer des cierges virtuels et d’envoyer des fleurs».

La Presse canadienne n’a pu parler à un porte-parole d’Afterlife. Toutefois, un représentant de l’entreprise a indiqué au service anglais de Radio-Canada que le site effacera sur demande tout renseignement qui y figure.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!