SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Certains amoureux du risque ayant des portefeuilles bien garnis pourront bientôt se lancer dans une aventure inusitée.

Ils auront, en effet, la chance de pouvoir inspecter de près l’épave du tristement célèbre Titanic.

L’expédition s’amorcera à Saint-Jean, la capitale de Terre-Neuve-et-Labrador, en juin.

Pour espérer s’y joindre, il faut avoir les moyens de verser la coquette somme de 130 000$!

Les participants auront tous la possibilité de passer sept jours à bord du vaisseau de recherche de la compagnie OceanGate, une entreprise privée basée aux États-Unis.

Chacun d’entre eux aura au moins une occasion de se retrouver à proximité de l’épave pendant une période de six à neuf heures en prenant place à bord d’un petit sous-marin pouvant accueillir cinq personnes à la fois.

Les aventuriers, qui se sont déjà joints à la mission, sont âgés de 23 à 75 ans.

Ils proviennent d’un peu partout sur le globe, y compris de l’Europe, de l’Asie et de l’Océanie.

Comme l’horaire de l’expédition a été modifié par le passé, trois places, qui étaient auparavant occupées, sont désormais libres.

Selon le meneur de la mission et président-directeur général d’OceanGate, Stockton Rush, il ne s’agira pas d’un petit voyage d’agrément.

D’après lui, les participants devront tous être en grande forme pour ne pas perdre leurs moyens au moment où ils se retrouveront à proximité de l’épave du Titanic à environ 4000 mètres de profondeur.

Ce paquebot, qui avait la réputation d’être insubmersible, avait coulé après avoir percuté un iceberg lors de son voyage inaugural.

Le drame était survenu dans la nuit du 14 au 15 avril 1912 et plus de 1500 personnes avaient malheureusement péri.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!