SYDNEY, N.-É. — Le destroyer NCSM Athabaskan sera bientôt remorqué au Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, aux installations de la compagnie Marine Recycling où il sera démantelé.

Marine Recycling, une entreprise basée en Ontario, a remporté un appel d’offres de 5,7 millions $ pour retirer l’équipement militaire et les matières dangereuses du navire et pour recycler les pièces à ses installations de Sydney.

Les travaux devraient durer jusqu’en juillet 2019.

Le NCSM Athabaskan a été assemblé au chantier maritime Davie, au Québec, à partir de 1969. Il a été l’un des plus gros navires de la flotte de la Marine canadienne pendant des décennies.

Il a été le seul destroyer en service au Canada depuis le retrait du NCSM Iroquois et du NCSM Algonquin, en 2014.

Le NCSM Athabaskan et son équipage ont été mis à contribution lors d’une multitude de missions à l’étranger, notamment au sein de la Force navale permanente de l’Atlantique de l’OTAN, lors de la Guerre du golfe Persique, en appui aux victimes de l’ouragan Katrina aux États-Unis et lors du tremblement de terre qui a dévasté Haïti en janvier 2010.

Le destroyer a effectué en mars dernier un tour protocolaire du port d’Halifax avant d’être mis au rancart par la Marine royale canadienne après 44 ans de service.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!