Adrian Wyld / La Presse Canadienne

OTTAWA — Le gouvernement fédéral a bon espoir de pouvoir parvenir à une nouvelle mouture du Partenariat transpacifique (PTP), mardi, a appris La Presse canadienne.

Ottawa croit qu’une entente peut être conclue, même si le Canada aimerait voir plus de progrès concernant les secteurs de l’automobile et de la culture, a déclaré un représentant gouvernemental qui s’est exprimé sous le couvert de l’anonymat en raison des pourparlers toujours en cours.

Les négociations actuelles, qui ont lieu à Tokyo, constituent les premières discussions importantes depuis novembre. À cette période, les dirigeants des pays membres du PTP s’étaient rencontrés en marge du sommet de l’APEC au Vietnam et le Canada avait renoncé à signer un accord.

Cette série de pourparlers survient alors que le Canada fait face à une renégociation difficile de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et que la sixième ronde de négociations du traité de libre-échange s’ouvre, cette semaine, à Montréal.

Au cours des derniers mois, le premier ministre Justin Trudeau a discuté du PTP chaque fois qu’il a eu des conversations avec les dirigeants des autres pays partenaires, a indiqué le responsable.

Toujours selon ce même représentant, Justin Trudeau a demandé au président de la Commission économique de Vancouver, Ian McKay, d’assister aux négociations de cette semaine au Japon. M. McKay, un ancien directeur national du Parti libéral, a une «connaissance approfondie» du monde des affaires au Japon, a ajouté la source.

Après le retrait des États-Unis l’an dernier, les 11 pays restants du Partenariat transpacifique ont entamé des discussions pour sauver l’accord.

Bon nombre de ces dirigeants pensaient qu’une entente de principe était à portée de main en novembre.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!