TORONTO — Metrolinx, l’agence des transports de la région de Toronto, affirme avoir été la cible d’une cyberattaque de pirates informatiques en provenance de la Corée du Nord.

La porte-parole de Metrolinx, Anne Marie Aikins, assure que les données personnelles des clients de l’agence gouvernementale ontarienne n’ont pas été compromises.

Les pirates informatiques n’auraient pas non plus été en mesure d’atteindre les systèmes d’opération qui gèrent le trafic des trains et des autobus.

Pour des raisons de sécurité, Mme Aikins soutient qu’elle ne peut pas dévoiler à quel moment l’attaque a eu lieu, ni l’objectif visé par les pirates informatiques.

Anne Marie Aikins reconnaît tout de même que les événements se sont produits récemment.

La porte-parole de Metrolinx insiste pour dire que «l’incident est clos», tout en affirmant que les autorités poursuivent leur enquête.

La Corée du Nord a été montrée du doigt relativement à de nombreuses cyberattaques récentes à travers le monde.

Les autorités américaines ont tenu responsable la Corée du Nord pour les ravages du rançongiciel «WannaCry». Le virus a infecté des centaines de milliers d’ordinateurs partout dans le monde en plus de paralyser une partie du système de santé britannique en mai dernier.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!