Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

DAVOS, Suisse — Justin Trudeau ne promet aucune compensation financière pour les agriculteurs qui s’inquiètent de l’impact de la signature d’un autre accord de libre-échange.

Cette semaine, alors qu’il participait au Forum économique mondial, à Davos, le premier ministre a annoncé que le Canada a signé une nouvelle version du Partenariat transpacifique. Encore une fois, les producteurs agricoles canadiens s’inquiètent de brèches ouvertes dans le système de gestion de l’offre qui les protège.

Après la signature de l’entente de libre-échange entre le Canada et les pays européens, Ottawa a offert une compensation financière aux agriculteurs canadiens pour adoucir le choc.

Jeudi, à Davos, alors qu’il tenait une dernière conférence de presse avant de rentrer au Canada, M. Trudeau n’a pas voulu s’engager à répéter la mesure. Tout juste a-t-il promis de «travailler avec les gens qui ont des inquiétudes».

Le premier ministre a chanté les louanges du libre-échange, discours qui tranche avec celui du président américain qui, lui, a abandonné le Partenariat transpacifique. Donald Trump doit livrer un discours à Davos vendredi. On s’attend à un discours protectionniste. M. Trudeau dit avoir hâte de l’entendre et il estime que la diversité des opinions est une «bonne chose».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!