SHAWINIGAN, Qc — Après les attaques du magnat de Québécor Pierre Karl Péladeau, c’est au tour du chef péquiste Jean-François Lisée de dénoncer le prêt de 10 millions $ accordé par le gouvernement Couillard aux quotidiens du Groupe Capitales Médias (GCM).

Cette aide financière accordée «sans transparence» à des journaux dont la ligne éditoriale appuie les libéraux pose «évidemment problème», selon ce qu’a affirmé M. Lisée mercredi, dans un point de presse avant la séance du caucus de ses députés réunis à Shawinigan.

Le chef péquiste ajoute ainsi sa voix à celle de son prédécesseur à la tête du parti , le patron de Québecor, Pierre Karl Péladeau, qui dénonce à tous crins sur les réseaux sociaux l’aide financière attribuée à ses concurrents.

À la mi-décembre, la ministre de l’Économie, Dominique Anglade, a annoncé l’attribution par Investissements Québec de cette aide gouvernementale, au côté du propriétaire de GCM, Martin Cauchon, un ancien ministre fédéral.

«Que le gouvernement libéral donne 10 millions $ sans transparence, sans reddition de comptes, à un groupe de presse dirigé par un libéral et dont on sait que la ligne éditoriale est d’appuyer le Parti libéral, est-ce que ça pose problème?» a demandé M. Lisée en point de presse avant le caucus de ses députés dans un hôtel de Shawinigan.

«Évidemment que ça pose problème», a-t-il répondu tout de go. Il voit un «grave problème éthique» dans la décision de financer des médias «au cas par cas, politiquement».

M. Lisée a reconnu que la presse et les médias régionaux sont «en danger», mais a ajouté que l’aide doit être accordée conformément à un cadre clair, dans un programme normé.

«Pierre Karl (Péladeau) a raison, ce n’est pas comme ça qu’on doit assurer l’indépendance de la presse», a-t-il ajouté.

Mercredi justement, le magnat de la presse a écrit sur Tweeter: «Est-ce que le chef du PLQ (Philippe Couillard) ne trouve-t-il pas ‘sensible’ de donner 10 millions $ à un libéral notoire (Martin Cauchon) ancien ministre de Jean Chrétien et propriétaire de 5 quotidiens, 9 mois avant les élections? Des détails de l’entente svp.»

Il répliquait ainsi aux attaques de M. Couillard qui, de la Chine où il est en mission, s’inquiète d’un retour éventuel de M. Péladeau, propriétaire d’un groupe de presse, en politique active. C’est «quelque chose de très très sensible», a-t-il déclaré.

Le Groupe Capitales Médias comprend notamment les quotidiens Le Soleil, Le Nouvelliste, Le Droit, Le Quotidien, La Tribune, et La Voix de l’Est.

Le Devoir bénéficie également d’un prêt aux conditions similaires, d’un montant de 526 000 $.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!