FRANCIS VACHON FRANCIS VACHON / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Une campagne de financement pour un homme ayant perdu l’usage de ses jambes dans l’attentat à la mosquée de Québec, l’an dernier, a atteint son objectif de 400 000 $.

Aymen Derbali, qui est père de trois enfants, est devenu paraplégique lors de l’attaque qui a fait six morts et cinq blessés graves le 29 janvier 2017.

Selon des témoins, M. Derbali a été atteint par sept balles alors qu’il tentait d’attirer l’attention du tireur, dans le but d’aider d’autres personnes à fuir.

DawaNet, une organisation à but non lucratif canado-musulmane, avait lancé la campagne de financement en décembre afin d’aider M. Derbali et sa famille à acheter une résidence près de la mosquée, qui sera adaptée à M. Derbali, qui se déplace en fauteuil roulant motorisé.

Le directeur principal du Conseil national des musulmans canadiens, a dit qu’il «ne pouvait pas y avoir une meilleure nouvelle à recevoir un vendredi».

«Ça a vraiment démontré ce qu’est le Canada, ses valeurs d’inclusion et d’acceptation, et son opposition à la haine et la division», a déclaré Ihsaan Gardee en entrevue téléphonique.

Les organisateurs espéraient atteindre le seuil des 400 000 $ avant le premier anniversaire de la tuerie, le 29 janvier dernier, mais ils ont finalement atteint leur cible deux semaines plus tard.

En date de vendredi après-midi, près de 411 000 $ avaient été amassés.

Lors d’une cérémonie pour commémorer l’événement à Québec, M. Derbali avait remercié tous ceux qui l’ont appuyé depuis le drame.

«Au-delà de la tragédie qu’on a vécue, on a vraiment vu la nature des gens du Québec, du Canada, la nature généreuse, le bon coeur, on l’a senti vraiment, toute la communauté», avait-il déclaré devant la foule réunie à l’extérieur le 29 janvier dernier.

«On est fiers d’être ici et d’être des Québécois.»

M. Derbali effectue une thérapie à un centre de réadaptation en ce moment, mais il espère déménager d’ici l’été.

Il a dit en janvier à La Presse canadienne qu’il espérait vivre près de la mosquée puisque prier l’aide à se remettre psychologiquement de ce qu’il a vécu.

L’auteur présumé de l’attentat doit subir son procès en mars. Il est accusé de six chefs de meurtre prémédité et de six chefs de tentative de meurtre.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!