Justin Tang Justin Tang / La Presse Canadienne

OTTAWA — La famille de Colten Boushie, ce jeune Cri tué par balle en Saskatchewan, estime qu’elle a reçu un accueil attentif de la part du gouvernement fédéral, lundi et mardi à Ottawa, concernant une réforme du système judiciaire.

La cousine de Colten Boushie, Jade Tootoosis, a rappelé mercredi que les proches du jeune homme s’étaient sentis exclus et ignorés du système judiciaire après le drame, survenu en 2016. Mais les nombreuses rencontres tenues cette semaine à Ottawa leur ont redonné l’espoir d’être enfin entendus.

Un nombre indéterminé d’Autochtones avaient été exclus sans justification lors de la sélection des jurés au procès du fermier Gerald Stanley, accusé du meurtre non prémédité du jeune Cri, tué d’une balle derrière la tête. L’agriculteur de 56 ans, qui avait plaidé le coup de feu accidentel, a finalement été acquitté par le jury, vendredi dernier.

Jade Tootoosis a indiqué que la famille poursuivra sa lutte pour éradiquer le «racisme systémique» qui plombe, selon elle, le système judiciaire canadien. Elle estime que l’éducation et le dialogue contribueront à réunir les peuples.

Les libéraux promettent depuis longtemps une réforme du système judiciaire. La ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould, a indiqué que son gouvernement songe maintenant à revoir la règle de «récusation péremptoire», qui permet à un avocat d’écarter un candidat juré sans aucune justification.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!