WINNIPEG — L’homme accusé du meurtre de Tina Fontaine a déclaré à un agent d’infiltration qu’il y a trois règles quand on commet un crime: nier, nier, nier.

Raymond Cormier, âgé de 55 ans, est accusé de meurtre au deuxième degré pour avoir causé la mort de la jeune Autochtone de 15 ans.

Le corps de Tina Fontaine a été découvert dans la rivière Rouge, en août 2014. Il était enveloppé dans une couverture lestée de pierres.

Au cours du procès, on a appris que Raymond Cormier s’est fait offrir gratuitement un appartement mis sous écoute par la police à Winnipeg.

Un agent d’infiltration s’est installé dans un autre logement sur le même étage, puis a noué des liens d’amitié avec le suspect sur une période d’environ six mois.

Un enregistrement sonore a été entendu par la cour, où Raymond Cormier dit à l’agent d’infiltration qu’il souhaitait avoir une relation sexuelle avec la jeune Tina la première fois qu’il l’a rencontrée.

Raymond Cormier a aussi dit regretter avoir encouragé Tina à se jeter en bas d’un pont lors d’une querelle au sujet de son vélo.

Plus tôt au cours du procès, dans la présentation d’un interrogatoire vidéo de l’accusé enregistré deux mois après la mort de Tina Fontaine, Raymond Cormier a admis s’être querellé avec Tina au sujet de son vélo.

L’accusé a affirmé que l’adolescente était furieuse contre lui parce qu’il avait vendu son vélo pour acheter de la drogue. Ils se sont alors disputés dans la rue et l’accusé soutient qu’il est ensuite parti.

Raymond Cormier affirme qu’il est rentré à la maison et qu’il n’a plus jamais revu Tina Fontaine.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!