Sean Kilpatrick Sean Kilpatrick / La Presse Canadienne

OTTAWA — Le gouvernement libéral a donné 35 millions $ à une entreprise qui fabrique des résines plastiques la veille de l’annonce, par le premier ministre Justin Trudeau, qu’il entendait profiter de la présidence du G7 par le Canada pour inciter les autres pays à réduire ou à éliminer les produits de plastique à utilisation unique.

La subvention accordée à Nova Chemicals a été annoncée à la fin du mois de janvier dans le cadre du Fonds stratégique pour l’innovation, une initiative de cinq ans et 1,26 milliard $ dévoilée lors du dernier budget fédéral.

Un porte-parole de Navdeep Bains, le ministre fédéral de l’Innovation, a expliqué que Nova Chemicals utilise des «technologies innovantes pour produire (…) moins de sous-produits indésirables lors de la production» de produits de plastique.

Selon un communiqué publié le 23 janvier, l’argent permettra à Nova Chemicals d’agrandir son usine de Sarnia, en Ontario, un projet de 2,2 milliards $. La nouvelle usine produira 431 000 tonnes de polyéthylène de plus par année.

Le polyéthylène est le produit de plastique le plus répandu du monde. Il sert notamment à fabriquer des sacs de plastique, des pellicules de plastique, des contenants et des tuyaux.

Environ huit millions de tonnes de détritus de plastique aboutissent dans les océans de la planète chaque année. Les contenants alimentaires à utilisation unique comptent parmi les principaux fautifs.

Au lendemain de l’annonce de la subvention, M. Trudeau a présidé une rencontre dans le cadre du Forum économique mondial, à Davos, pendant laquelle il a promis que le Canada profiterait de sa présidence du G7 pour s’attaquer au problème de la pollution des océans par le plastique.

Plus tard la même journée, la ministre de l’Environnement Catherine McKenna a dit que le Canada tentera de convaincre les autres membres du G7 de s’engager par écrit à réduire la quantité de plastique qui se retrouve dans les océans.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!