OTTAWA — Les parents d’enfants encore aux prises avec les travers de la liste d’interdiction de vol aux aéroports disent avoir un nouvel espoir que le problème soit réglé dans le prochain budget fédéral.

Un membre du groupe connu sous le nom d’Enfants interdits de vol a été invité au huis clos des parties intéressées à Ottawa le jour du budget, le 27 février.

Des familles du groupe s’étaient rendues à Ottawa en novembre pour faire valoir leur cause aux députés et ministres fédéraux avec l’objectif d’un financement dans le budget fédéral pour un nouveau système informatique devant colmater les brèches.

Le groupe a obtenu le soutien de députés de diverses allégeances qui ont écrit des lettres pour encourager le ministre des Finances, Bill Morneau, à s’assurer que le financement soit au rendez-vous.

Le groupe soutient que les erreurs sur la personne — entraînant des retards dans les aéroports — concernent souvent des noms à consonance arabe ou musulmane, soulevant des questions de droits garantis par les chartes ou d’égalité devant la loi.

Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a déjà dit que la solution impliquait l’adoption d’une législation, la promulgation de réglementations et la mise en forme à partir de zéro d’un système informatique.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!