TORONTO — Le groupe canadien Hedley, dont le chanteur fait face à des allégations d’inconduite sexuelle, est monté sur scène sans qu’il y ait eu de première partie, lundi soir au Centre Vidéotron de Québec. Le groupe torontois Liteyears, qui devait monter sur scène en premier, ne s’est finalement pas présenté.

Le Centre Vidéotron a annoncé lundi soir sur les réseaux sociaux qu’il n’y aurait pas de prestation avant le spectacle du groupe Hedley.

Dans un échange de messages sur Facebook, un porte-parole du Centre Vidéotron a précisé que l’organisation avait été informée en après-midi que la première partie avait été annulée. Aucun autre détail ne leur a été fourni.

On ignore pour l’instant pourquoi les membres du groupe Liteyears ne se sont pas présentés sur scène.

Le groupe n’avait pas répondu à un message de La Presse canadienne au moment d’écrire ces lignes.

Cette nouvelle survient après la publication d’un reportage de CBC News dans lequel une femme de 24 ans accuse le chanteur du groupe Hedley, Jacob Hoggard, de l’avoir agressée sexuellement dans un hôtel il y a deux ans. Un avocat du chanteur a réfuté les allégations.

Des allégations d’inconduite sexuelle contre M. Hoggard circulaient aussi sur les réseaux sociaux, de façon anonyme.

Cela a amené le groupe à se retirer des trois catégories dans lesquelles il était en nomination au gala des prix Juno: groupe de l’année, album pop de l’année et choix du public. Leur prestation à cette cérémonie a été annulée.

Les membres de Hedley jugent les allégations qui impliqueraient de jeunes admiratrices «sans fondement», mais ils ont reconnu que, par le passé, «ils avaient eu un mode de vie impliquant certains clichés rock’n’roll».

Bien que le groupe ait poursuivi sa tournée, ceux qui assuraient leurs premières parties, Shawn Hook et Neon Dreams, l’ont laissé tomber. Des stations de radio ont aussi retiré les chansons du groupe de leur liste.

Les membres du groupe Liteyears avaient pris le relais pour les premières parties de Hedley il y a une semaine. Le chanteur principal du groupe, Brent Wirth, avait dit à une foule réunie à Halifax, vendredi, que leur participation à la tournée avait sauvé le groupe, qui était près de la dissolution.

«Nous n’étions pas un groupe, il y a quelques jours. Il y a environ un mois, nous avons vécu l’un des moments les plus difficiles», avait-il déclaré.

«Nous avions perdu de vue notre rêve. Cela est, évidemment, le rêve», avait-il ajouté.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!