CHAD HIPOLITO CHAD HIPOLITO / La Presse Canadienne

VICTORIA — Le premier ministre de la Colombie-Britannique John Horgan a rendu un dernier hommage à son prédécesseur, Dave Barrett, le décrivant comme un dirigeant politique qui a conquis le coeur et l’âme de la province, à l’occasion de ses funérailles d’État qui ont eu lieu samedi à l’Université de Victoria.

M. Barrett, le premier néo-démocrate élu à la tête de la province, a succombé à la maladie d’Alzheimer le mois dernier, à Victoria.

Lors de son éloge funèbre, M. Horgan a parlé de l’ancien premier ministre comme l’un des orateurs les plus captivants qu’il ait eu à voir.

Il dit qu’il se souviendra toujours des discours de M. Barrett: ceux-ci commençaient toujours lentement, mais en l’espace de quelques minutes, le politicien relevait ses manches, mettait son pied sur une chaise et proclamait ses idées pour défendre les citoyens, surtout les laissés pour contre.

Le premier ministre britanno-colombien a avancé que Dave Barrett serait probablement ravi de voir que 1000 personnes se sont réunies pour assister à ses funérailles, mais il aurait probablement préféré y être pour «passer un chapeau pour (des dons) en vue de la prochaine campagne».

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) a pris le pouvoir dans la province en 1972 sous la direction de M. Barrett et a voté un record de 357 lois, portant notamment sur l’assurance-automobile et sur la réserve provinciale de terres agricoles.

Des réformes sociales, un service d’ambulance provincial et l’assurance-médicament font partie de l’héritage de Dave Barrett, qui est resté premier ministre pendant trois ans.

Les néo-démocrates avaient marqué l’histoire en défaisant le gouvernement du parti Crédit social, qui dominait la province depuis près d’une vingtaine d’années.

Dave Barrett, un ancien travailleur social de Vancouver, est mort à l’âge de 87 ans.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!