Archives Métro

TORONTO — Les crimes économiques comme la cybercriminalité, le détournement d’actifs et la fraude à la consommation, sont en forte hausse au Canada selon ce que révèle un sondage de PricewaterhouseCoopers Canada (PwC) qui est publié mercredi.

Ce sondage révèle que 55 pour cent des entreprises canadiennes ont été victimes de crimes économiques au cours des 24 derniers mois, alors que ce pourcentage n’était que de 37 pour cent en 2016.

Au cours des deux dernières années, la cybercriminalité est devenue le crime économique le plus signalé au Canada, par 46 pour cent des organisations, devant le détournement d’actifs, 38 pour cent, et la fraude à la consommation, 26 pour cent.

Près de la moitié des organisations canadiennes estiment que la cybercriminalité a un effet plus perturbateur que tout autre type de crime économique sur leurs activités.

Domenic Marino, de PwC Canada, signale que les fraudeurs utilisent des méthodes plus complexes que jamais. Les organisations doivent donc être préparées à tous les niveaux, du personnel de première ligne à celui des services administratifs, en passant par les membres de la haute direction.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!