David Lipnowski David Lipnowski / La Presse Canadienne

WINNIPEG — Les résidants du Manitoba paieront un peu plus de cinq cents de plus pour un litre d’essence après la mise en vigueur de la taxe sur le carbone le 1er septembre.

Dans son budget déposé lundi, le gouvernement a affirmé que le ménage moyen pouvait s’attendre à environ 240 $ en coûts additionnels, qui viendraient largement du chauffage et des transports. Le gouvernement conservateur a aussi présenté des exemptions fiscales pour les ménages et les petites entreprises qui aideront, selon lui, à assumer ces coûts additionnels.

Le ministre des Finances, Cameron Friesen, a reconnu que les impacts de la taxe sur le carbone se feraient sentir dans l’ensemble de la province, tout en ajoutant que les exemptions fiscales apporteraient un soutien important.

Le ministre a déclaré que le gouvernement «remettait de l’argent dans les poches de tous les Manitobains».

La taxe sur le carbone affectera aussi le gaz naturel, le diesel et le propane, mais les carburants marqués utilisés en agriculture, dans les mines et la foresterie seront exemptés. Le gouvernement provincial a promis que tous les revenus reliés à la taxe sur le carbone seraient remis aux Manitobains par l’entremise de réductions d’impôt, mais qu’il faudrait quatre années pour y arriver.

Le budget relève l’exemption personnelle de base — le revenu qu’une personne peut engranger avant de commencer à payer de l’impôt sur le revenu — de 2000 $, à 11 400 $ d’ici 2020. Le plancher pour les petites entreprises est aussi relevé, passant de 450 000 $ à 500 000 $.

Le gouvernement provincial projette un déficit de 521 millions $ — en baisse de plus de 200 millions $ par rapport à la présente année —, mais la marge de manoeuvre est beaucoup plus grande. Les paiements de péréquation du fédéral doivent grimper de 217 millions $ cette année et la taxe sur le carbone, après sa mise en vigueur, devrait générer 250 millions $ annuellement.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!