MONCTON, N.-B. — Le procès s’est ouvert lundi à Moncton pour Marissa Shephard, une femme de 22 ans accusée du meurtre prémédité d’un jeune homme de 18 ans, en décembre 2015.

Lorsque les pompiers ont trouvé la victime, Baylee Wylie, dans un logement carbonisé, il était ligoté à une chaise et avait été battu et poignardé plus de 100 fois.

Un enquêteur en médecine légale de la Gendarmerie royale du Canada a confirmé aux jurés, lundi, que le corps de M. Wylie, découvert dans un triplex de la rue Sumac, portait plusieurs marques de blessures au cou, au torse, aux jambes et aux bras. L’agent Patrick Gould a indiqué qu’il avait saisi sur les lieux, pour analyse, plusieurs objets tranchants qui semblaient ensanglantés.

Dans la même affaire, Devin Morningstar, âgé de 21 ans, a été reconnu coupable en novembre 2016 de meurtre prémédité et d’incendie criminel mettant en danger la vie humaine; il a été condamné à la prison à perpétuité.

Un autre homme, Tyler Noel, âgé de 20 ans, a plaidé coupable en mai dernier à une accusation de meurtre au second degré et d’incendie criminel mettant en danger la vie humaine; il a lui aussi été condamné à la même peine de prison à vie.

Marissa Shephard est détenue depuis son arrestation en mars 2016. Elle est aussi accusée de meurtre prémédité et d’incendie criminel mettant en danger la vie humaine.

Le jury de sept hommes et sept femmes devrait entendre la cause pendant environ deux mois.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!