JUNEAU, Alaska — Les secouristes ont repris leurs recherches mardi dans les montagnes du sud-ouest de l’Alaska pour retrouver deux alpinistes disparus, dont un Britanno-Colombien.

Megan Peters, porte-parole des policiers de l’État de l’Alaska, a affirmé que les équipes avaient profité des conditions météorologiques favorables pour survoler ce secteur afin de retrouver Marc-André Leclerc et Ryan Johnson. M. Leclerc, âgé de 24 ans, est originaire de la Colombie-Britannique et sa famille provient du Québec.

Les deux hommes parcouraient le glacier Mendenhall, au nord de Juneau, la semaine dernière, mais ils n’ont pas donné signe de vie depuis qu’ils ont atteint le sommet de 2100 mètres.

Ils n’avaient pas quitté le secteur mercredi, le même jour où une tempête hivernale a déferlé à cet endroit.

Une équipe devait évaluer les risques avant d’envoyer des secouristes sur le terrain, selon Mme Peters.

M. Leclerc, qui vient de Squamish, est un alpiniste très expérimenté malgré son jeune âge. Le magazine «Outstide» avait parlé de lui comme «d’un des meilleurs jeunes alpinistes dans le monde», et selon la biographie publiée sur le site de son commanditaire, Arc’Teryx’s, il a déjà complété plusieurs montées au Canada et en Patagonie.

D’après son oncle Richard Leclerc, le jeune alpiniste a réussi à atteindre le sommet qu’il visait. Il aurait réussi à prendre une photo et à communiquer avec son commanditaire.

«Marc-André a aussi eu un échange de textos avec son père. C’est la dernière communication qui a été faite, c’était lundi soir dernier», a indiqué Richard Leclerc en entrevue avec La Presse canadienne.

Treya Klassen, une amie proche de son père, a déclaré que le jeune homme voulait monter le sommet de l’Alaska depuis des années. «Il est expérimenté pour faire cela. Il est formé pour être capable de survivre à plusieurs choses», a-t-elle confié.

Selon les autorités, les deux hommes n’avaient pas de téléphone satellite ou de balises de détresse avec eux.

Marc-André Leclerc et Ryan Johnson ont été déposés près de la crête de la montagne le 4 mars. Le jeune Leclerc a publié une photo sur son compte Instagram le lendemain à l’approche du sommet de 2100 mètres.

Selon les autorités, aucune nouvelle des deux hommes n’aurait été reçue depuis. Le duo devait, selon son itinéraire, rentrer à Juneau mercredi soir dernier, le 7 mars.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!