Ryan Remiorz / La Presse Canadienne

OTTAWA — Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada veut savoir de la compagnie Loblaw pourquoi elle a demandé à certains consommateurs de fournir des renseignements personnels additionnels afin de se prévaloir de la carte d’achat de 25 $ offerte à la suite d’une affaire présumée de fixation des prix du pain.

Des consommateurs soutiennent que le détaillant leur avait demandé par exemple de numériser leur permis de conduire ou une facture de services publics avant d’obtenir la carte d’achat. Des experts rappellent que ces documents constituent une véritable mine d’or pour les voleurs d’identité.

Loblaw explique que ces renseignements personnels sont demandés à des fins de vérification, et que ces informations seront détruites par la suite. On soutient par ailleurs que la vaste majorité des consommateurs ne seront pas tenus de fournir des renseignements additionnels, sans toutefois préciser comment on choisit les personnes ciblées.

Loblaw et sa compagnie mère, George Weston, ont admis en décembre dernier qu’elles avaient participé à un «arrangement» entre géants de l’alimentation afin de coordonner, pendant au moins 14 ans, le prix du pain au pays. Loblaw a ensuite offert aux consommateurs une carte d’achat de 25 $ «pour aider à rectifier la situation».

Sur son site internet, le Commissariat à la protection de la vie privée précise que «la rigueur des processus d’authentification doit être proportionnelle au risque auquel sont exposées l’organisation et la personne».

(Entreprise dans cette dépêche: TSX:L)

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!