Lynne Sladky / The Associated Press

HALIFAX — Un militant pour les droits des passagers aériens affirme que la modernisation longtemps attendue de la Loi sur les transports au Canada n’améliorera pas les protections des voyageurs.

Gábor Lukács, de l’organisme à but non lucratif Air Passenger Rights, estime que la Loi sur la modernisation des transports du gouvernement fédéral doublerait les retards sur le tarmac et abolirait les exigences des compensations pour les vols troublés par des problèmes mécaniques.

Une porte-parole du ministre des Transports, Marc Garneau, a déclaré que le projet de loi oblige l’Office des transports du Canada à présenter de nouveaux règlements pour renforcer les droits des passagers aériens au pays.

Dans un courriel, Delphine Denis ajoute que les nouvelles règles établiraient des normes claires de traitement pour les voyageurs aériens dans des situations similaires, incluant la surréservation, les retards sur le tarmac et les bagages perdus ou endommagés. Ces nouveaux règlements comprennent aussi des notions claires pour la compensation financière dans certains cas.

Cependant, Gábor Lukács estime que la loi, qui a été adoptée aux Communes en novembre dernier, ne s’attaque pas aux inquiétudes sérieuses des passagers aériens canadiens.

M. Lukacs doit témoigner, mardi, devant le comité sénatorial des Transports qui étudie le projet de loi C-49. Il entend suggérer des amendements à loi proposée.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!