OTTAWA — La Chambre des communes a adopté lundi à l’unanimité une motion pour condamner la Russie relativement à l’attaque «méprisable» au gaz neurotoxique survenue au Royaume-Uni.

La motion de la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, énonce que la Russie a démontré un «mépris total» à l’égard des règles de l’ordre international.

L’ancien agent double Sergeï Skripal et sa fille, Yulia, ont été trouvés inconscients sur un banc de la ville de Salisbury il y a deux semaines. Le père et la fille ont été victimes d’un agent neurotoxique russe, selon les informations du gouvernement britannique.

Dans la foulée de l’attaque, le Royaume-Uni et la Russie ont expulsé tour à tour les diplomates de leurs pays respectifs.

La motion de la ministre Freeland exhorte par ailleurs la Russie à coopérer avec les enquêteurs britanniques et assure que le Canada est solidaire avec le Royaume-Uni.

Le texte appelait aussi députés de la Chambre des communes à reconnaître que la Russie «porte la responsabilité» de l’attaque.

Moscou a nié toute implication dans l’incident, qui a aussi affecté un policier britannique.

Sergeï Skripal et sa fille demeurent dans un état grave à l’hôpital, alors que le policier se remet de ses blessures.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!