Josie Desmarais/Métro Vingt pour cent des répondants francophones citent le traitement réservé aux Autochtones.

OTTAWA — Un nouveau sondage donne une petite idée de la façon dont les Canadiens allochtones voient leur rôle dans le processus de réconciliation avec les Autochtones, et à quel point ils acceptent leur part de responsabilité dans les injustices que vivent les premiers peuples au Canada.

Lorsqu’on demande aux répondants si «tous les Canadiens» devraient prendre une part de responsabilité pour les fautes commises dans le passé, comme les pensionnats pour Autochtones, les opinions sont à peu près également partagées. Les nouveaux arrivants et les enfants d’immigrants étaient par contre plus disposés à considérer la réconciliation avec les Autochtones comme un enjeu collectif auquel doit faire face le Canada.

Chez les francophones, par contre, 20% des répondants citent le traitement réservé aux Autochtones, mais à peu près le même nombre évoque le sort réservé au Québec et aux francophones, et autant le révisionnisme et l’histoire partiale.

Les Québécois sont par ailleurs moins nombreux que les autres Canadiens à entretenir des liens avec les Autochtones. Les répondants québécois sont aussi moins nombreux à avoir une bonne opinion des Autochtones, à 43%, comparativement à 57% à l’échelle du pays. La palme revient aux répondants des provinces de l’Atlantique, avec 72%.

Le président de l’Association d’études canadiennes, Jack Jedwab, souligne que ce résultat n’a pas évolué depuis un an.

Le sondage en ligne a été mené en novembre dernier auprès de 2344 répondants par Léger Marketing, pour l’Association d’études canadiennes et l’Institut canadien pour les identités et la migration. Il n’est pas possible de calculer une marge d’erreur pour ce type de sondages en ligne.

Par ailleurs, quatre Canadiens sur cinq estiment qu’ils ont une bonne connaissance de l’histoire du pays. Lorsqu’on leur demande ce qui est le moins glorieux dans l’histoire canadienne, 30% des répondants évoquent le traitement réservé aux Autochtones, et 8% les pensionnats fédéraux.

 

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!