Graham Hughes / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Un navire de guerre américain coincé à Montréal depuis la veille de Noël a finalement pu reprendre son périple en direction de son port d’attache en Floride samedi, a confirmé la marine des États-Unis.

Le «USS Little Rock» avait été mis en service à Buffalo, dans l’État de New York, le 16 décembre avant d’être pris au piège par la glace dans le port de Montréal moins de deux semaines après son voyage inaugural.

Une porte-parole de la marine américaine a expliqué que, par souci pour la sécurité du vaisseau et de son équipage, les autorités militaires avaient alors décidé d’attendre que les conditions météorologiques soient plus clémentes pour permettre au bateau de continuer sa route vers Mayport, en Floride.

La lieutenante-commandante Courtney Hillson a confirmé que le «USS Little Rock» avait quitté Montréal tôt samedi matin après y avoir séjourné pendant trois mois.

Le navire devrait arriver en Floride au début d’avril au terme d’un voyage comportant plusieurs escales.

Dans un communiqué, la marine des États-Unis a remercié Montréal pour son accueil.

«Nous avons grandement apprécié le soutien et l’hospitalité de la Ville de Montréal, de l’Administration portuaire de Montréal et de la Garde côtière canadienne, a déclaré le commandant du «USS Little Rock», Todd Peters. Nous sommes reconnaissants d’avoir eu l’occasion de renforcer nos partenariats.»

Long de 118 mètres, le «USS Little Rock» est décrit comme un navire de combat rapide et agile qui peut naviguer aussi bien près des côtes qu’en haute mer.

Il est le second vaisseau à porter ce nom et a été mis en service en décembre aux côtés de son homonyme datant de la Deuxième Guerre mondiale, une première dans l’histoire de la marine américaine.

Le bateau a été équipé de chaufferettes temporaires et de 16 dégivreurs conçus pour réduire l’accumulation de glace à la coque alors que l’équipage a reçu des vêtements chauds afin de mieux supporter les rigueurs de l’hiver montréalais.

Le départ du «USS Little Rock» soulagera probablement quelques personnes résidant dans des condos voisins qui s’étaient plaintes cet hiver du bourdonnement constant émanant des génératrices du vaisseau.

Le Port de Montréal avait annoncé à l’époque que, pour remédier à ce problème, l’intensité du système d’éclairage du navire avait été baissée et des améliorations avaient été apportées à la barrière acoustique entourant les génératrices.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!